Article MAJ le 02/06/2022

Dans la sortie de crise sanitaire et le contexte économique difficile, le Gouvernement a pris des mesures pour inciter les entreprises à recruter des apprentis. Ces mesures sont intégrées dans un plan de relance de l’apprentissage. L’ANAF vous explique tout ce que vous devez savoir à ce sujet !

En quoi consiste l'aide ?

Il s'agit d'une aide exceptionnelle au recrutement d’un apprenti en :

> contrat d’apprentissage

> contrat de professionnalisation ( Jusqu'à 30 ans)

Le montant de l’aide unique est revalorisé pour les contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 30 Juin 2022 .

Selon le nouveau ministre du Travail, Olivier Dussopt, cette aide serait prolongée « au moins jusqu’à la fin de l’année » (en attente de la parution du décret).

Les montants de cette aide financière, pour la première année et par apprenti, sont de :

  • 5 000 euros pour un apprenti mineur ;

  • 8 000 euros pour un apprenti majeur ;

pour préparer un diplôme jusqu’au niveau master 🤩

Mon entreprise est-elle éligible ?

Cette aide sera versée :

> aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition

> et aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil, de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues.)

Et l’aide unique qu’en est-il ?

À l’issue de la première année d’exécution du contrat, si ton entreprise est éligible à l’aide unique, elle pourra bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

Confirme ta motivation auprès du CFA et continue tes démarches pour trouver une entreprise.

Le CFA doit faire les démarches de financement pour te permettre d’avoir le statut de stagiaire de la formation professionnelle.

En recherche d’une entreprise cette aide est-elle un argument pour se faire recruter ?

Se présenter comme salarié à bas coût peut te desservir et ne doit pas être un argument, cela peut te dévaloriser.

Fais plutôt le point sur ton “ offre” et ce que tu peux apporter à l’entreprise.

Tu peux signaler cette aide à titre informatif à l’entreprise dans laquelle tu postules. C’est à l’entreprise de s’informer si elle est éligible à l’aide et à faire les démarches.

Tu trouveras tous les détails dans les décrets :

Une question ? Viens nous en parler !

Avez-vous trouvé votre réponse?